Manon Smahi, fondatrice de la plateforme Ambitions Plurielles

  • Pouvez-vous nous présenter Ambitions Plurielles ?

Ambitions Plurielles est un site dédié aux femmes et aux mamans ambitieuses.
J’accompagne et j’encourage toutes celles qui veulent optimiser leurs projets pro et perso de façon cohérente et harmonieuse pour s’accomplir pleinement.
Je propose pour cela des articles et vidéos bourrés de conseils et de motivation, une rubrique « Mes trouvailles », pleine de ressources utiles et adaptées au mode de vie des femmes bien occupées que nous sommes, ainsi que des formations, des services et des e-books en ligne.

Par exemple, un programme d’auto-coaching pour créer les clés de son accomplissement et optimiser ses différents projets, ici : http://ambitionsplurielles.com/programme-auto-coaching/

Ou encore un e-book inspirant contenant les témoignages de 14 femmes concernant l’équilibre vie privée – vie professionnelle, ici : http://ambitionsplurielles.com/recois-tes-cadeaux/

Enfin, d’autres projets de formation en ligne, entre autres, sont en préparation…

  • Quel a été votre parcours d’entrepreneure ?

Je suis ce que l’on appelle une mam’preneure depuis 2012. Auparavant dans le domaine de l’enseignement et de l’insertion professionnelle, j’ai décidé de me mettre à mon compte pour pouvoir davantage m’occuper de mon enfant, de ma famille tout en travaillant de chez moi, en explorant de nouveaux domaines professionnels et en faisant ce qui me plait, à mon rythme, de façon indépendante et libre.

Au départ, j’ai donc créé une auto-entreprise créative : Passionnée par l’artisanat et le fait main, j’ai ouvert une boutique en ligne pour y vendre mes propres créations, puis un blog. J’ai ensuite commencé à rédiger des rubriques travaux manuels et upcycling pour différents magazines, organisé et animé des évènements et ateliers autour du « Do It Yourself ».

Cette première expérience a été très formatrice : elle m’a permis d’apprendre un tas de nouveaux métiers que je devais mettre en pratique à moi toute seule pour mener à bien mon activité et surtout d’apprendre beaucoup sur moi même.

De fil en aiguille et suite à diverses formations et coachings, j’ai peu à peu réduit mon activité Atelier Fleur de Mai pour créer une seconde entreprise : Ambitions Plurielles.

J’allais pouvoir réutiliser l’ensemble de mes compétences, acquises au cours de mes différentes expériences professionnelles et de ma formation universitaire.

Aujourd’hui, je suis épanouie dans ce que je fais : je peux laisser libre cours à ma créativité en matière de projets, me former à volonté pour assouvir ma soif d’apprendre, mettre à profit mon expertise, mon expérience et mon savoir pour aider les femmes qui me suivent.

  • Pourriez-vous nous dire ce qui vous a donné le déclic pour créer votre entreprise ?

 

Le déclic a d’abord été une grosse prise de conscience de mes priorités : Après être devenue maman et après avoir traversé des épreuves personnelles, je ne pouvais plus continuer à travailler en dehors de chez moi autant d’heures qu’avant.

Pour autant, j’ai toujours travaillé, j’aime ça et c’est un principe très important pour moi que de pouvoir contribuer au fonctionnement de la société de cette façon, d’apporter quelque chose.

Suite à une fin de contrat, je ne voulais pas accepter n’importe quoi, ma priorité étant de me sentir alignée avec le mode de vie que je désirais et le travail en lui-même que j’allais faire.

LA solution que je voyais était donc de créer ma propre entreprise, pour pouvoir décider de mes horaires, des objectifs à atteindre, des valeurs à porter, des directions à prendre et surtout, de pouvoir réaliser ce challenge stimulant, d’abord personnel.

  • Avez-vous rencontré des difficultés particulières pour lancer votre activité ?

Les obstacles sont nombreux lorsqu’on se lance comme moi, pour la première fois dans un nouveau domaine, que l’on doit tout réapprendre, que l’on habite (à l’époque) dans une petite ville pas très dynamique…

Ma première difficulté a donc été le fait de me sentir isolée, chez moi, sans personne à qui demander de l’aide pour faire avancer ma petite entreprise.

Heureusement, je bénéficiais du soutien de mes proches et très rapidement, je me suis tournée vers différents réseaux d’entrepreneures sur le net. Je me suis également bougée pour aller à la rencontre d’autres femmes porteuses de projets.
J’ai réussi à me construire un réseau très précieux de femmes entrepreneures inspirantes, riches de conseils et d’encouragements.
L’autre difficulté majeure a été de devoir me former sur le tas : n’ayant pas du tout préparé mon projet plusieurs années à l’avance, je n’avais pas anticipé toutes les nouvelles compétences que mon auto-entreprise allait me demander.

Mais encore une fois, j’ai su faire de ces difficultés une force car je suis de nature curieuse et j’aime apprendre de façon autodidacte. Tous les jours, depuis que je me suis lancée, j’ai cette impression de faire honneur à mon potentiel en explorant de nouvelles connaissances, de nouvelles possibilités, de nouvelles façons de faire…

J’apprends énormément et je ne m’ennuie pas !

  • Avez-vous été accompagnée pour la création de Ambitions Plurielles, si oui par quel(s) réseau(x) ?

Je suis allée chercher de l’aide une fois mon entreprise lancée auprès de différents réseaux d’entrepreneures.

Par exemple, au sein de l’association Mampreneurs avec ma participation à des mam’cafés réguliers, sur le net, dans des groupes facebook de femmes chefs d’entreprises, de workings girls, de créatrices…

Et cela m’a énormément apporté. En étant en contact avec d’autres femmes qui partagent les mêmes objectifs, les mêmes projets de vie, les mêmes problématiques également, cela motive, encourage et soulage aussi.

Rapidement, ce sont des liens assez forts qui se créent même s’ils sont parfois virtuels. J’y ai trouvé une entraide et une compréhension très précieuses. A mon sens, lorsqu’on se lance dans l’entrepreneuriat, le réseautage est juste indispensable.

  • Quel a été votre plan de communication pour vous faire connaitre ?

A vrai, dire je n’ai jamais défini de plan de communication bien précis, j’ai toujours fait au feeling, en réajustant ma stratégie au fur et à mesure, en demandant conseil, en étant le maximum éveillée à ce qui se fait ailleurs et ce qui fonctionne.
Mais je suis convaincue que pour se faire connaître, il n’y a pas mieux que d’oser aller vers de nouvelles personnes, de donner de sa personne, de ses compétences, tout en étant soi-même.


Par exemple, le fait de faire des vidéos m’a permis de me faire connaître davantage auprès de mon audience, de créer une relation de confiance. Cela n’a pas été un exercice facile au début mais je suis convaincue de l’impact positif de la vidéo : c’est la possibilité d’en savoir plus sur qui se cache derrière un site, de créer une certaine proximité avec ses lecteurs, ce qui est fondamental lorsque l’on choisi d’avoir une activité en ligne plutôt que physique et qui plus est, dans le domaine du développement personnel.

Je recommande donc ce moyen qui est de plus en plus incontournable, ainsi que le réseautage,( j’y reviens !) pour le bouche à oreille et les différents partenariats que l’on peut envisager ensuite.

  • Pourquoi avez-vous rejoint la plateforme RéZOé ?

Puisque le réseautage est à mon sens incontournable pour éviter l’isolement et pour développer son activité, j’ai voulu rejoindre la plateforme RéZOé pour étoffer mon réseau, rencontrer (virtuellement) de nouvelles personnes, découvrir de nouvelles compétences.
Ensemble, on est plus fortes et même si l’on lance une « solo-entreprise », nous avons toujours besoin des autres. Que ce soit pour obtenir de l’aide, pour aider à son tour ou encore pour créer des partenariats, il ne faut surtout pas s’en priver !

J’ai le sentiment que cette plateforme est un beau moyen pour tisser de nouveaux liens…

Merci Manon !

Contacter Manon sur son compte RéZOé