Valérie Damilleville : Agence de Communication dédiée aux startups et TPE

Pouvez-vous nous présenter  La Diragencie ?

La Diragencie est une micro agence conseil en communication dédiée aux start-ups en croissance, crée en juin 2014. La communication est décisive pour lancer puis consolider une start-up.

La plupart d’entre elles sont 100% orientées vers le démarrage de leur activité et n’ont souvent ni le temps, ni les moyens, ni les compétences nécessaires à la recherche de l’Agence de Communication qui les comprennent.

Quant aux offres du marché, elles sont souvent inadaptées à leur problématique marketing, trop couteuses, difficiles à trouver ou trop typées. La Diragencie leur propose d’être un atout valorisant pour accompagner la croissance de leur activité, avec un credo très engageant : durer !

Quel a été votre parcours d’entrepreneures ?

J’ai passé 25 ans sur les bancs des agences de Marketing Services à concevoir et déployer des stratégies marketing auprès de PME et de grands groupes. Après un départ négocié avec ma dernière agence, la question de l’après s’est posée, et j’ai muri ce projet d’entrepreneuriat pendant prés d’un an avant de me lancer.

J’ai assez vite compris que l’éclosion de l’écosystème start-ups post 2008/2010 allait très vite devenir ce qu’il est aujourd’hui 5 ans après. Sans qu’il y ait de partenaires marketing capables d’apporter une réponse experte, agile et sur mesure aux attentes spécifiques de ce type d’entreprises.

Pourriez-vous nous dire ce qui vous a donné le déclic pour créer votre entreprise ?

Il y avait donc un besoin, un marché et peu d’offres d’une part, une envie de transmettre et de partager mon expertise autrement d’autre part. Et surtout, un formidable désir de quitter ma zone de confort, de me bousculer et de me rafraichir avec de nouvelles visions d’entreprendre.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières pour lancer votre activité ?

Non pas au démarrage. J’ai eu beaucoup de chances avec des clients et un réseau qui m’ont très vite permis de connaitre une belle croissance. C’est au second semestre 2015 que j’ai rencontré des difficultés car je n’avais pas eu assez de temps pour m’occuper du new biz de l’agence au premier semestre.

Avez-vous été accompagnée pour la création de votre projet, si oui par quel(s) réseau(x) ?

Essentiellement par mon propre réseau. Mon métier et mes 20 ans d’expérience l’ont favorisé.  J’ai adhéré au réseau des Bonnes Copines de Florence Haxel en 2015 et depuis le début de cette année je noue des partenariats avec des métiers connexes en mode « Hub ». J’ai également rejoins des incubateurs ou des accélérateurs affinitaires.

Quel a été votre plan de communication pour vous faire connaitre ?

Avec un démarrage en trombe, je n’ai pas eu le temps de vraiment communiquer. J’utilise beaucoup les réseaux sociaux puisque c’est là que se trouvent mes clients et mes partenaires.

J’ai également envoyé quelques communiqués de presse. Mais en dilettante je dois l’avouer. J’ai prévu de m’en occuper plus sérieusement cette année ; année de la maturité.

Pourquoi avez-vous rejoins la plateforme RéZOé ?

Votre concept et votre positionnement me plaisent. De plus en plus de femmes créent leur propre entreprise bien qu’elles soient encore trop peu nombreuses. Rencontrer d’autres femmes entrepreneures ou futures entrepreneurs, partager mon expérience avec elles et les aider si nécessaires à passer le cap pour celles qui doutent encore, m’ont tout naturellement conduit vers vous.

Merci Valérie !

Contacter Valérie sur son compte RéZOé

Envoyer un commentaire