Sandrine DUBOUCHET, fondatrice de « Un heureux évènement »

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

« Un heureux évènement » est une activité de conseils aux parents sur Paris/IDF/Oise.

Le métier de Baby Planner, pour lequel je suis certifiée, consiste à informer et conseiller les futurs et jeunes parents pendant la grossesse et après la naissance dans le but de les aider dans les différentes décisions qu’ils ont à prendre et parallèlement au suivi médical :

  •  d’un point de vue logistique (conseils sur l’aménagement de la chambre, le mode de garde, le matériel de puériculture…)
  • en passant par l’évènementiel (organisation d’une Baby Shower, d’une fête religieuse, du 1er anniversaire…)
  • ou encore une fois le bébé né (faire découvrir les pratiques de maternage, rassurer sur le sommeil, les pleurs…)

Je propose différents types de prestations, en individuel, en collectif, à domicile, à distance de courte ou de longue durée.

Quel a été votre parcours d’entrepreneure ?

Lors de ma formation de Baby Planner, une très/trop courte partie a été consacrée à la création d’entreprise.

Après ma certification, j’ai ressenti le besoin d’approfondir ce sujet n’ayant aucune connaissance dans ce domaine.

Je me suis donc documentée (ACPE, lectures…), j’ai rencontré des professionnels lors de différents salons (entrepreneurs, micro-entreprises…), j’ai suivi une formation auprès de la CCI « 5 jours pour entreprendre », j’ai aussi assisté à une journée sur le statut d’auto-entrepreneur etc.

Au final, j’ai fait le choix d’intégrer une Coopérative d’Activité Economiques (CAE) puis une couveuse d’entreprise.

Ces structures permettant de tester son activité sans grandes prises de risques, ce qui m’a séduit !

Pourriez-vous nous dire ce qui vous a donné le déclic pour créer votre entreprise ?

Après 10 ans en tant qu’Assistante de Direction dans l’industrie pharmaceutique, je commençais à ne plus m’épanouir dans mon travail.

Mais il était difficile pour moi de quitter une situation très confortable financièrement et en termes de stabilité d’emploi. Plus la pression familiale…

Puis j’ai déménagé à 50 km de mon lieu de travail et suis tombée enceinte de mon 2ème enfant.

Je savais pertinemment qu’il serait dorénavant compliqué de concilier au mieux vie privée et vie professionnelle avec autant de trajet (3 à 4h/j) et l’organisation avec 2 enfants.

Ça a été un déclic pour moi !

Je me suis alors dit que c’était peut-être le moment de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat, tant rêvé…

Avez-vous rencontré des difficultés particulières pour lancer votre activité ?

Les 1ères difficultés pour moi étaient que je pensais pouvoir être recommandée par les maternités entre autres, en vain…

J’ai donc dû réfléchir et démarcher d’autres prescripteurs.

Le lancement de l’activité n’a pas été compliqué en soi, en revanche c’est le développement que je ne trouve pas simple.

Faire connaître mon activité prend un temps considérable, car celle-ci est encore méconnue car récente en France (2009).

Il y eu aussi tout un travail d’argumentation, de « réponses à objections », de mœurs à faire évoluer…

Avez-vous été accompagnée pour la création de votre entreprise, si oui par quel(s) réseau(x) ?

Les structures d’accompagnement à la création d’entreprise (coopérative et couveuse) m’ont beaucoup aidée.

J’y ai trouvé un conseiller, un riche réseau d’entrepreneurs, des formations, une gestion simplifiée…

J’avais besoin de cela pour me lancer et me développer.

Cela m’a permis à la fois de disposer d’un statut juridique autre que l’auto-entreprenariat et d’être accompagnée et donc rassurée dans ma création d’entreprise.

Quel a été votre plan de communication pour vous faire connaitre ?

  • Site internet
  • Blog
  • Réseaux (entrepreneurs, partenaires, prescripteurs, famille, amis, anciennes collaborations…)
  • Réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google +, Linked In, Viadeo)
  • Supports papier (cartes de visite, flyers, affiches)
  • Presse (écrite, web, TV, radio…)
  • Blogs

Interview Sandrine Dubouchet :

Pourquoi avez-vous rejoint la plateforme RéZOé ?

J’ai rejoint RéZOé parce que d’une manière générale je me retrouve complètement dans ce genre de réseau !

  • échanger et partager avec d’autres femmes entrepreneures
  • entretenir, développer et renforcer mon réseau professionnel
  • faire partie d’un réseau dynamique
  • découvrir d’autres expertises, services, produits… pour créer de nouveaux partenariats
  • promouvoir mon activité (visibilité, recommandations…)

Merci Sandrine !

Contacter Sandrine sur son compte RéZOé

 

 

Envoyer un commentaire