My Endless Love : photographe de mariage et de famille

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

Je suis photographe de mariage et de famille. J’accompagne les couples durant leur joli jour afin d’immortaliser tous ces petits détails et les émotions qui font de cette journée ce qu’elle est.

Mon objectif est de rendre à mes clients un reportage fidèle de ces beaux moments auxquels j’assiste, afin qu’ils puissent, années après années, se remémorer chaque instant.

En dehors de l’activité mariage, je prends plaisir à photographier les premiers jours d’un nouveau-né, les derniers mois d’une grossesse, ou simplement le quotidien d’une famille.

Bien entendu, je n’oublie pas non plus les séances photos organisées lors des enterrements de vies de jeunes filles (EVJF).

Quel a été votre parcours d’entrepreneure ?

J’ai occupé plusieurs postes en tant que salariée (hôtesse de caisse, secrétaire, préparatrice de commandes).

Puis j’ai eu ma première fille. Il était pour moi inconcevable de retourner préparer des commandes en horaires décalées et ne presque pas voir mon bébé une semaine sur deux.

J’ai repris mes études afin d’obtenir mon BTS assistante de gestion PME PMI, dans l’idée de rejoindre le garage familial géré par mon papa.

Une fois mon BTS en poche, j’ai créé mon entreprise à moi : my endless love – photographie.

Pourriez-vous nous dire ce qui vous a donné le déclic pour créer votre entreprise ?

Le déclic, je ne saurais dire exactement quand il est arrivé. Durant la préparation de mon BTS, je préparais également mon mariage (j’avais alors 24ans).

J’ai été happée par le monde du mariage, les instants heureux et les belles images. J’avais une affection particulière pour la photo depuis le collège.

La naissance de ma fille a probablement réveillé cette passion un peu mise de côté et j’ai très vite fait l’acquisition de mon premier reflex.

N’ayant plus peur de m’affirmer et d’assumer mes choix, j’ai décidé de tenter l’aventure. J’ai obtenu mon BTS en juin, me suis mariée en août et ai créé mon auto-entreprise en octobre 2013.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières pour lancer votre activité ?

La création d’entreprise sous le statut d’auto-entrepreneur est assez simple. Avec mon parcours professionnel et étudiant, je n’ai pas rencontré de difficultés particulières pour la création d’entreprise à proprement parler.

Pour ce qui est du lancement de l’activité, c’est autre chose. Le marché de la photographie sociale est bouché. Nous sommes très nombreux, professionnels ou amateurs avertis. Au niveau des tarifs des prestations, on trouve de tout également. Se faire sa place est assez compliqué.

Avez-vous été accompagnée pour la création de votre entreprise, si oui par quel(s) réseau(x) ?

Les différents intervenants que j’ai côtoyés durant mon BTS ont été sans le savoir d’une grande aide dans la préparation de mon projet. J’ai également participé à une réunion organisée par la CCI pour m’assurer que je ne faisais pas fausse route, et ai participé à une série d’ateliers proposés par Pôle Emploi.

J’ai également bénéficié du soutien d’une amie photographe qui est un vrai pilier au quotidien. D’ailleurs, mes collègues photographes sont de vrais moteurs !

Ils m’aident à affronter mes doutes, sont d’excellents conseils et formateurs. C’est d’ailleurs grâce à eux que j’ai compris à quel point il est important de faire partie d’une communauté, de se serrer les coudes.

Quel a été votre plan de communication pour vous faire connaître ?

J’ai créé mon site internet et travaille sur son référencement. Je dispose également d’une page Facebook que j’essaie d’alimenter régulièrement, tout comme mon compte instagram.

Le meilleur outil reste à mon avis le bouche à oreilles. Le fait d’être attentive et perfectionniste me permet de satisfaire au mieux ma clientèle, et elle me le rend plutôt bien.

Je développe également mon réseau de partenaires avec qui j’aime travailler. Nous apprécions beaucoup collaborer sur des projets communs, notamment les shootings d’inspiration.

Cette année, pour tenter de donner un petit coup d’accélérateur à mon activité, je participe à deux salons du mariage alternatifs.

Pourquoi avez-vous rejoint la plateforme RéZOé ? 

En tant qu’indépendant, on peut vite se retrouver seul face à ses échecs mais aussi face à ses petites et grandes victoires.

Je pense qu’il est primordial d’être entouré (en plus de sa famille et de ses proches) de personnes vivant un peu les mêmes galères de l’entrepreneuriat.

Une de mes amies m’a régulièrement parlé de RéZOé.

J’ai d’ailleurs participé à un repas avec plusieurs membres. J’ai beaucoup aimé l’esprit de partage et de bienveillance qui s’est dégagé de cette rencontre.

Merci Mélanie !

Contacter Mélanie sur son compte RéZOé

Envoyer un commentaire