In'grid K, créatrice de la marque de bijoux K.Fée.In' Créations

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

Mon entreprise est une micro-entreprise. Je suis Créatrice de bijoux fantaisie ( K.Fée.In’ Créations ). Je réalise des sautoirs, broches, bracelets, boucles d’oreilles, dans une style vintage.

J’utilise des rubans avec des imprimés Vichy, à pois, de la dentelle, du bronze, de l’argenté vieilli, qui donne un esprit rétro à mes créations.

Mon univers s’inspire de la mode des années 30 à 50. Je réalise tous mes bijoux dans mon atelier.

Je cherche des idées pour des modèles, je dessine, je monte, je démonte aussi parfois. Sur demande, je crée des pièces uniques et personnalisées, pour réaliser des bijoux à l’image des clientes, selon leurs goûts.


Quel a été votre parcours d’entrepreneures ?

Je suis institutrice de formation. En 2014, Après 12 années passées en classe, je choisi de me consacrer à ma passion et de créer mon entreprise en janvier 2015.

Pour cela, j’ai suivi une formation de créateur d’entreprise dans une Chambre des Métiers de l’Artisanat. Aujourd’hui, je quitte progressivement mon métier d’enseignante, pour ne garder que mon métier de Créatrice et chef d’entreprise.


Pourriez-vous nous dire ce qui vous a donné le déclic pour créer votre entreprise ?

A 35 ans, j’ai ressenti le besoin de faire de ma passion, mon métier. Une envie de passer du temps à ce qui me convenait vraiment.

L’idée de pouvoir vivre de mes créations n’est pas arrivée du jour au lendemain, mais réaliser que ça pouvait être possible a été un tournant dans mon parcours professionnel.

Et si, enfin, je me levais le matin avec comme principal objectif : créer. Comme principale mission : m’épanouir.

C’était possible ! Alors je me suis lancée dans l’aventure. Ensuite, tout s’est enchaîné très vite. Une fois l’entreprise créée, je pouvais démarcher pour vendre mes bijoux.


Avez-vous rencontré des difficultés particulières pour lancer votre activité ?

Bien sûr. Le fait d’avoir un métier d’enseignante, avec une sécurité financière,  a été mon principal frein.

Je crois que j’ai été moi-même mon pire obstacle. Toute difficulté administrative, matérielle ou d’organisation est surmontable quand on prend le temps de procéder par étape, mais la plus grande crainte venait de moi.

Je ne me suis pas toujours sentie « légitime » en tant que Créatrice et je n’osais pas m’assumer en tant que telle. Finalement, le retour des autres sur mon travail m’a permis de réaliser que je n’avais pas volé ma place et prendre conscience que j’étais exactement là où je voulais être.


Avez-vous été accompagnée pour la création de votre projet, si oui par quel(s) réseau(x) ?

Aujourd’hui, je cherche à m’entourer de personnes « ressources » qui me poussent dans mes choix de chef d’entreprise, qui partagent avec moi leur expérience et leur savoir-faire en terme de gestion, communication…

Pour cela, je participe à des rencontres mensuelles avec de jeunes créateurs d’entreprises à la CCI de Seine et Marne.

Récemment, j’ai intégré un projet de plateforme sur internet, qui met en relation des artistes, créateurs et des clients potentiels pour créer un réseau.

Le site s’appelle Whokup. Je fais également partie d’un groupe de femmes entrepreneures, les Dirigeantes Actives, qui rassemble des chefs d’entreprise de Seine et Marne. Ces rencontres permettent de partager des idées, des projets, des événements… Dans toute mes démarches en général, je favorise le côté humain.


Quel a été votre plan de communication pour vous faire connaitre ?

J’ai découvert, il y a 1 an seulement ( c’est mon côté Vintage ! )  la fabuleux pouvoir des réseaux sociaux sur internet. Si on utilise efficacement Facebook, ce moyen de communiquer peut vraiment porter ses fruits.

Je n’ai pas de réel plan de communication, à tort sûrement !

Mais comme je fonctionne beaucoup au feeling, je fais des choix au jour le jour. Ça ne marche pas toujours, mais j’apprends de mes échecs. Lorsque certaines occasions s’offrent à moi, je me pose toujours la même question : « En tant que Créatrice, qu’est-ce que ça m’apporte ? ».


Pourquoi avez-vous rejoint la plateforme RéZOé ?

En tant que créatrice de bijoux, mon activité se fait essentiellement dans mon atelier.

Je peux passer des journées à créer, sans avoir besoin de sortir ! La solitude est donc une amie qui peut devenir rapidement une ennemie.

Pour partager mon expérience et m’enrichir de celle des autres, la plateforme RéZOé me parait un merveilleuse toile d’araignée entre nous toutes.

Je reste convaincue que pour réussir un entreprise, seule, il faut régulièrement partager, écouter, échanger, se nourrir des autres et chercher à s’améliorer.

Je discute avec de nombreux créateurs qui se sentent seuls dans leurs projets car ce n’est pas évident de nous rencontrer pour échanger.

Merci Ingrid !

Contact Ingrid sur son compte RéZOé

Envoyer un commentaire