Emilie FRANGEUL GREGOIRE, fondatrice de Ánmò

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

Ánmò est mon entreprise de massage bien-être. Elle comprend 2 champs d’action :

Ánmò – Relaxation et équilibre par le massage bien-être qui accueille les particuliers dans un joli salon au 184 Rue Paradis 13006 Marseille.

J’y reçois des personnes seules pour des massages à 1 ou 2 masseuses ou des personnes en duo (amies, couples, mères/filles…). Les rendez-vous peuvent durer de 50 minutes à 2 heures, prennent en compte un temps d’accueil pour déterminer le type de massage à réaliser en fonction de l’état émotionnel et physique du moment, d’un temps de massage et se finissent autour d’une tisane bio.

Mes huiles végétales et essentielles sont également bio. Je travaille avec tout le monde, hommes, femmes, sportifs, femmes enceintes, atelier massages bébé… et tente de réellement construire chaque séance de manière sur mesure.

Ánmò – Massage en entreprise et événementiel qui intervient auprès des professionnels que ce soit pour leurs événementiels ou dans le cadre d’actions « Qualité de vie au travail » (Risques psychosociaux, Troubles Musculos-quelettiques…).

Sur ce volet, je propose des massages bien-être (chaise ergonomiques, protocoles sur table et futon) et du DO IN mais aussi, grâce à d’autres professionnels compétents et confirmés, de la Sophrologie, du Yoga, de l’ostéopathie…

Quel a été votre parcours d’entrepreneure ?

J’ai longtemps été salariée dans des PME mais aussi des grands groupes. J’ai expérimenté plusieurs qualité de vie au travail et plusieurs typologies de marchés plus ou moins tendus et plus ou moins compliqués pour les collaborateurs.

En parallèle, et depuis longtemps, j’avais envie de travailler à mon compte mais je n’avais pas encore trouvé « le projet qui faisait sens ». Un jour j’ai compris que je pouvais allier mon plaisir de masser, à mes compétences professionnelles ainsi qu’à une envie profonde de trouver des leviers concernant la qualité de vie au travail. Je me suis formée sur mon temps et mes finances personnelles puis j’ai monté mon activité avec une première période de test. Celle ci passée et pleinement positive, j’ai donc confirmé ma position.

Pourriez-vous nous dire ce qui vous a donné le déclic pour créer votre entreprise ?

Le déclic est venu lorsque j’ai vraiment trouvé le lien entre mes compétences commerciales, ma connaissance du milieu de l’entreprise (comme clients mais aussi en tant que collaboratrice) et mon plaisir du massage.

J’avais initialement prévu de ne travailler que pour les professionnels, mais un pro est également un particulier qui a une famille, des temps de loisirs et des besoins personnels. J’ai été sollicitée et je n’ai pu que répondre favorablement à ces demandes !!!

Avez-vous rencontré des difficultés particulières pour lancer votre activité ?

Je n’ai absolument pas été accompagnée dans la création de mon projet. Mon activité a été créée à Toulouse et j’ai tout lancé seule. Par contre, lorsque je suis arrivée à Marseille, j’ai souhaité accélérer le mouvement et le réseau Potentielles m’a accompagné et soutenu surtout par la présence et la bienveillance des personnes qui composent ce réseau entrepreneuriat au féminin. J’ai d’ailleurs par la suite souhaité rejoindre leur équipe de bénévoles pour assurer un retour à ce qui m’avait été apporté !

Quel a été votre plan de communication pour vous faire connaitre ?

Pour la partie Particulier, j’ai utilisé pas mal de supports : Flyers, Facebook, Newsletter, Balinea, Smartbox, Wonderbox… Je suis partout et ça fonctionne vraiment ! Pour l’entreprise, sur Toulouse, j’avais recontacté mes entreprises clientes dans mon ancienne vie et je les ai invitées à me suivre sur ma nouvelle activité.

Cela a donc été assez facile. Mon arrivée à Marseille a été plus compliquée. Du coup, j’ai fait revisiter intégralement ma com B2B avec une agence de communication globale, j’ai intégré des réseaux entrepreneuriat (pas que réservé aux cheffes d’ailleurs!), j’ai fait du porte à porte, des newsletter, quelques freemiums….

Le tout commence à prendre franchement et je pense que les bases posées sont vraiment porteuses. Je ne sais pas comment résumer mon plan de communication si ce n’est par : être vue, être connue et reconnue…

Pourquoi avez-vous rejoint la plateforme RéZOé ?

J’ai rejoint la plateforme RéZOé pour avoir le plaisir de partager avec d’autres. Ecouter les conseils, en donner si on m’en demande, le tout dans la bienveillance et le partage. C’est le sentiment que j’ai eu lorsque j’ai eu connaissance de cette plateforme et c’est vraiment ce qui m’a motivé à m’inscrire. Après je ne sais pas forcément aller spontanément proposer des choses car je ne suis jamais convaincue d’être légitime dans une prise de parole spontanée.

Merci Emilie !

Contacter Emilie sur son compte RéZOé

 

Envoyer un commentaire