Mes combats de femme

L’incroyable destin de la boxeuse Sarah Ourahmoune, dont les multiples combats pour les droits des femmes, tout comme sur le ring, font d’elle aujourd’hui un exemple.

 

Après avoir grandi à Aubervilliers et tapé sur ses premiers sacs dès 14 ans, Sarah Ourahmoune est la première femme en France à être licenciée dans un club de boxe. La jeune boxeuse apprend vite et décrochera dix titres de championne de France, avant de devenir championne du monde en 2008, puis vice-championne olympique en 2016, à Rio.

Battante, cette jeune mère réussit l’exploit d’intégrer Sciences-Po et fonde sa société de coaching Boxer Inside, où elle propose aux mamans des cours de boxe en même temps qu’une prise en charge éducative de leurs enfants. Elle devient en outre éducatrice spécialisée auprès d’un public de jeunes handicapés.

Au retour des Jeux de Rio, l’une de ses amies décède sous les coups de son ex-compagnon. Elle s’engage alors dans le combat des violences faites aux femmes.

Aujourd’hui, plus que jamais, Sarah est un exemple pour de nombreuses femmes qui vivent dans les quartiers difficiles et où il n’est pas aisé de se faire une place, aussi bien au cœur des familles que dans la vie sociale.

En ce sens, elle incarne un rêve, un idéal de féminité et d’indépendance, alors que, paradoxalement c’est certainement le sport le moins glamour, le plus macho mais le plus généreux qui soit qui l’a conduit à acquérir ce statut.

Ancienne championne de boxe, Sarah Ourahmoune est aujourd’hui chef d’entreprise. Ambassadrice pour Paris 2024, elle est également vice-présidente du Comité national olympique et sportif français.

Auteure : Sarah Ourahmoune

Editions Robert Laffont– 20€ – disponible dans toutes les librairies , Amazon et la Fnac.

 

 

Envoyer un commentaire