#Interview de Sabrina Boucherit, fondatrice du réseau féminin incontournable de la diversité #RéZoé

Bonjour Sabrina, nous échangeons sur nos projets depuis le lancement de votre réseau féminin RéZoé, alors pionnière sur Strasbourg. Vous avez travaillé dur car il n’était pas à l’époque bienvenu de lancer un réseau féminin, et qui de surcroît accueillait les femmes issues de la diversité qui avaient besoin d’être soutenues afin de lancer leur entreprise. Votre parcours a été semé d’embûches mais quelle réussite aujourd’hui ! J’avoue être admirative de votre persévérance, de votre générosité et volonté d’avancer et suis ravie que des personnes bienveillantes vous aient soutenues. En 2018, RéZoé est le réseau féminin incontournable de Strasbourg et reconnu pour son sérieux en Alsace et sur le plan national. Je suis ravie que vous répondiez à mon interview pour misskonfidentielle.com qui permettra à celles et ceux de mieux vous connaître. J’encourage les entrepreneures, les pouvoirs publics et privés à vous soutenir. Il existe tellement de réseaux féminins qui se créent tous les jours, qu’il est inévitable de se perdre. Chez Rézoé, c’est sérieux.

Sabrina, pouvez-vous partager avec nous votre parcours ?

Je suis originaire du Territoire de Belfort en Franche-Comté, j’ai grandi dans un quartier, « Les Résidences ». Je suis issue de la seconde génération d’Algériens nés en France, ma mère est l’ainée de dix enfants, dont beaucoup sont des entrepreneurs. C’est ce qui m’a certainement donné envie d’être une entrepreneure.

Après la naissance de mes deux fils, j’ai commencé ma carrière dans le secteur de la grande distribution en tant que vendeuse à Strasbourg. Au bout de quatre ans, j’ai eu envie de me réorienter dans les métiers de l’esthétique et du bien-être. Après l’obtention de mon diplôme, j’ai intégré le réseau à domicile Viadom, ce qui m’a permis d’avoir une immatriculation et de pouvoir développer ma clientèle en Alsace, et sur la Côte d’Azur.

En 2010, j’ai été contactée par une Ecole en vue de former dans ma région des femmes et des hommes aux massages bien-être à domicile. J’ai vraiment trouvé cette idée géniale et j’ai accepté de rejoindre le réseau de formatrices.

En parallèle j’ai lancé mes protocoles de formation pour les soins orientaux ainsi que l’épilation à la cire orientale et au fil. J’ai commencé à fréquenter les réseaux professionnels de Strasbourg, Paris, Cannes, où j’avais déjà des clients et mes habitudes depuis plusieurs années.

Les utilisateurs de Facebook commençaient à devenir actifs, à partager.. j’ai alors compris rapidement le fonctionnement et les atouts du marketing viral.

Il m’est alors venue l’idée de créer un compte Facebook dédié aux femmes entrepreneures de Strasbourg. Les premières personnes à me suivre étaient mes clientes ou encore des entrepreneures rencontrées lors d’évènements. Rapidement le compte a pris de l’ampleur et je me suis sentie dépassée. Heureusement, j’ai su m’entourer des bonnes personnes au bon moment.

Parlez-nous de Rézoé 

En Octobre 2012, j’avais pleinement conscience du temps qu’il fallait pour créer un réseau virtuel et un réseau de partenaires, de clients suffisamment solides pour en faire un métier à plein temps et gagner ma vie. Pour autant, je savais que le numérique était un outil puissant alors je me suis décidée. Je suis une altruiste, je savais que les femmes avaient besoin de créer leur cercle de relations.

Avant de lancer Rézoé, j’avais contacté une association mais j’ai vraiment senti qu’elles n’étaient pas très enthousiastes et pas prêtes à accueillir la « nouvelle génération » de ‘petites entrepreneures’ . C’est aussi pour cette raison que j’ai créé RéZoé, pour ne laisser aucune femme au bord de la route.

Je ne suis pas l’auteure de la marque, j’en suis seulement la propriétaire. RéZoé est un nom inventé par Sophia Huynh-Quan-Chiêu, consultante en identité et stratégie de marque et fondatrice de l’Agence « la marque pensée » que j’avais sollicitée au début de mon projet. Elle a créé Rézoé sur la base de ces trois idées :
– Réseau : la connection, la rencontre, l’élargissement de ses connaissances,
– Aise : la facilitation, l’accessibilité, le côté démocratique et ouvert à toutes,
– Zoé (= la vie en grec) : les évènements, la vraie vie (au-delà du virtuel), la féminité.

Pour être honnête on ne m’a pas fait beaucoup de cadeaux, on a tout fait pour me décrédibiliser parce que je ne venais pas du numérique. J’ai dû faire mes preuves, me faire accepter, pour finalement être déçue de certains comportements.

De nature passionnée et perséverante, avez-vous obtenu des appuis solides afin de vous développer ?

J’ai mis du temps à comprendre cette notion de mentor, mon plus grand modèle restera ma mère une femme intelligente, entrepreneure et libre, cela me donne beaucoup de force.

Aujourd’hui, où en êtes-vous concrètement ? 

En 2016, j’ai obtenu le Prix Argent de la femme de l’économie chef d’entreprises prometteuses Grand Est ce qui m’a donné une belle reconnaissance, mais également une grande visibilité sans compter la confiance que ce prix a eu comme effet sur moi pour toujours me challenger.

Grâce à ce prix, j’ai été repérée puis contactée par de nouveaux clients et partenaires pour les accompagner dans leur stratégie d’influence digitale mais également en relations presse, en tant que community manager, jury pour des concours et des évènements tels que le Coworking bus le 8 mars 2018, Akb Entrepreneures Plurielles, Créatrice d’avenirs Ile-de-France, Beaboss.

Depuis novembre 2017 je suis ambassadrice pour le magazine femmes ici et ailleurs et je gère une équipe de distributrices-eurs dans toute la France.

En plus des événements que j’organise et des formations aux réseaux sociaux (twitter, snapchat, instagram) que je propose, j’accompagne de plus en plus d’entreprises, associations dans la création d’un réseau de femmes afin de faire avancer la mixité dans les entreprises.

Je prépare également l’organisation du 6ème anniversaire RéZoé qui aura lieu le 23 octobre 2018 à la Maison de l’Alsace à Paris. Un événement qui sera parrainé par Madame Brigitte Klinkert, Présidente du Conseil Départemental du Haut-Rhin et Monsieur Frédéric Bierry, Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin. A cette occasion nous mettrons à l’honneur plusieurs réseaux féminins/ mixtes, nos membres abonnées, nos partenaires et nos sponsors. D’autres projets sont en cours d’élaboration mais il est trop tôt pour en parler.

En dehors de vos activités professionnelles, quels sont les loisirs qui vous animent ? 

Régulièrement je vais au hammam traditionnel oriental, j’ai gardé cela de mon enfance et j’en ai besoin pour mon bien-être. Grande fan de cinéma, je me réserve toujours du temps pour regarder les dernières sorties de films ou une bonne série.

Avez-vous un message à transmettre aux femmes qui souhaitent lancer leur entreprise et qui n’osent pas ?

Mesdames prenez votre place, provoquez les opportunités, personne ne le fera pour vous. Pour nous rejoindre c’est ici

—-

Valérie Desforges
Lien de l’interview

 

Envoyer un commentaire