Experte pour les femmes coaches et les entrepreneuses créatives

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise Martine ?

Je suis mentor pour des femmes coaches et les entrepreneuses créatives. En tant que coach et consultante, je les aide à clarifier ce qui les rend uniques (toutes mes clientes sont atypiques), pour avoir plus de clients idéaux (ceux qui donnent envie de danser de joie) et plus d’impact.

En plus de les aider dans l’atteinte d’objectifs, il y a du conseil car étant passée par où elles passent, je facilite le cheminement  dans le développement de leur business..

Elles se rendent compte pour la plupart qu’elles n’ont pas appris comment vivre de leur pratique, qu’il ne s’agit pas d’un hobby, mais d’une entreprise. Ça peut être démoralisant. D’autant que ce qui revient souvent est la difficulté « à se vendre » pour faire connaître leurs services.

Je les accompagne sur quels outils, quelles ressources et quel état d’esprit mettre en place pour être une #EntrepreneuseJoyeuse !

Par ailleurs je suis une web entrepreneuse, c’est à dire que l’essentiel de mon activité se déroule via le net.

J’accompagne en individuel, puis je communique par mon blog, des vidéos, des audios, des conférences et des événements.

J’ai aussi à cœur de développer des rencontres entre entrepreneuses pour se connecter, bouger ensemble et être inspirées.

Ma clientele se répartit dans l’Hexagone et à l’International.

Tout ceci, parce que je crois que l’abondance (d’argent, de bien être…) est un droit de naissance et que la joie en est une clé.

Quel a été votre parcours d’entrepreneure ?

J’en suis venue à l’accompagnement après un temps de questionnement sur ce que je voulais faire dans ma vie, au sortir du lycée.

Pendant cette phase inconfortable de recherche et de doute, je me suis rendue compte que j’aimais observer le fonctionnement humain, comprendre les dynamiques relationnelles. Puis voir comment concrètement ça peut nous aider à améliorer notre vie.

J’ai commencé par des études en soins infirmiers, puis mon diplôme obtenu, je me suis orientée en santé publique et par la suite je me suis spécialisée en santé mentale. La musicothérapie active et  l’hypnose sont venues après. En parallèle, je pratiquais la danse (afro, latino, Nia® technique…).

J’ai commencé par animer des ateliers de danse Nia®. L’accompagnement psycho corporel en individuel est venu assez naturellement.

Au début j’aidais les femmes à se reconnecter à la Déesse en elles pour un épanouissement personnel.

Puis des femmes coaches, thérapeutes et des entrepreneuses créatives (styliste…) sont venues à moi naturellement.

Progressivement, certaines m’ont demandé de les accompagner pour développer leur activité.

C’est un public avec lequel j’ai beaucoup d’affinités, nous partageons des valeurs communes. Nous sommes sur une même longueur d’âme pour beaucoup, avec le désir d’aider les autres à transformer positivement et durablement leur vie.

Pourriez-vous nous dire ce qui vous a donné le déclic pour créer votre entreprise ?

En tant que salariée, je sentais mon horizon limité.

Je désirais un planning flexible, voyager à ma guise et des revenus qui me le permettent.

Etre à mon compte m’a permis d’exprimer librement mes passions, choisir avec qui et comment je voulais travailler et pouvoir toucher un grand nombre de personnes avec mon message.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières pour lancer votre activité ?

Intégrer que le plus dur commence en réalité après les formations.

Je n’ai pas compris de suite que m’installer comme thérapeute voulait dire devenir une entrepreneuse.

Je me suis débattue seule quelque temps avec les informations gratuites et les conseils généralistes du genre : avoir un site internet, faire des flyers, le bouche à oreille, etc. avant de me résoudre à embaucher un mentor. A ce moment là j’ai fait un saut quantique dans mon activité.

J’ai clarifié ma mission et mon message. Et là ça a été de plus en plus facile d’être visible et de me distinguer des autres accompagnants.

Avez-vous été accompagnée pour la création de votre entreprise, si oui par quel(s) réseau(x) ?

J’avais été me renseigner auprès de différentes structures : l’ADIE, la Maison pour l’Emploi,  pour des conseils généralistes.

Mais je n’ai pas véritablement été accompagnée par un réseau.

C’est plus une aventure personnelle.

Quel a été votre plan de communication pour vous faire connaitre ?

Je n’en avais pas vraiment au début.

J’ai utilisé les outils dont on nous parle: le bouche à oreille, les flyers, mon premier site internet.

Puis mon entreprise a pris un tournant pleinement digital. J’ai une newsletter, puis je communique par mon blog (articles, vidéos, audios) et des conférences en ligne et en présentiel. Je fais partie de quelques réseaux : Rezo, Lconnect…

Pourquoi avez-vous rejoint la plateforme RéZOé ?

Sur recommandation dans un premier temps.

En y regardant de près, le réseau me semble dynamique, avec une représentation nationale et internationale.

Contacter Martine sur son compte RéZOé

1 commentaire

  1. Photo du profil

    Martine Ngo Nlend Manga

    Merci !

Envoyer un commentaire