« Endy Photographie »

Elodie Burkhard, pouvez-vous nous présenter votre activité ? 

Mon activité sous le nom de, a débuté en 2015.

Je faisais beaucoup de photos pour le plaisir (essentiellement du portrait ainsi que des paysages) et les publiais sur mes réseaux sociaux.

Très vite, mes proches ont remarqué mon talent et comme certains me l’ont fait remarquer, mon « œil aiguisé ».

On m’a conseillé de me lancer à mon compte. J’étais alors sans activité et venais de terminer une formation dans l’audiovisuel, à l’école MJM Graphic Design de Strasbourg.

Avec un minimum de matériel à ma disposition, acquis en cassant ma tirelire, j’ai décidé de me lancer en faisant d’abord appel à mes proches puis en faisant marcher le bouche à oreilles par la suite, forte des retours positifs sur mon travail.

Cependant, le fait de ne pas pouvoir m’orienter vers une clientèle de professionnels et de ne pas avoir la possibilité de proposer à ces derniers des prestations facturables, a rapidement été un frein à l’expansion de « Endy Photographie ».

Quel a été votre parcours d’entrepreneure ?

Ma première démarche a été de me mettre en contact avec Pole Emploi pour rapidement effectuer une formation en étude de marché.

Parallèlement à cela, j’ai étudié les différents statuts vers lesquels il m’était possible de m’orienter en vue de monter mon projet.

Par l’intermédiaire de mon compagnon, lui aussi entrepreneur, j’ai eu vent de ce que pouvait proposer les coopératives d’activité et d’emplois.

Durant cette période,  je n’ai eu de cesse de chercher de nouveaux shootings à réaliser, pour me constituer un book solide et ainsi pouvoir présenter un dossier à la hauteur de mes ambitions !

Pourriez-vous nous dire ce qui vous a donné le déclic pour créer votre entreprise ?

Comme beaucoup de personnes je l’imagine, le fait de créer son entreprise c’est se donner la liberté de s’exprimer et de gérer son activité.

Bien entendu, cela ne relève pas de la simplicité, mais pour quelqu’un comme moi dotée d’un profil purement artistique, il est inconcevable de ne pouvoir faire exploser sa créativité en étant tenue à exercer dans le cadre souvent contraignant du salariat.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières pour lancer votre activité ?

La difficulté majeure à mon sens tient à la communication,  point sur lequel je travaille à m’améliorer.

J’ai un background personnel qui ne fait pas de moi la meilleure des oratrices mais cela ne me décourage pas ; au contraire c’est une source de motivation au quotidien et une source d’objectifs à atteindre.

Avez-vous été accompagnée pour la création de votre entreprise, si oui par quel(s) réseau(x) ?

Depuis plusieurs mois, j’ai des contacts réguliers avec la coopérative Artenréel de Strasbourg, que je viens d’intégrer.

Le modèle économique qu’ils proposent est totalement en accord avec mes valeurs et convictions. En outre, le fait d’avoir un référent et un suivi mensuel me paraît être l’idéal pour me sentir accompagnée dans mon projet tout en gardant un contrôle maximal sur mon activité.

Je peux également compter sur le soutien inconditionnel de mon compagnon, qui a suivi le même type de parcours et qui est source de conseils.

Quel a été votre plan de communication pour vous faire connaître ?

 Je suis présente depuis de nombreuses années sur différents réseaux sociaux (Facebook, YouTube, Instagram), de par mes activités dans la photographie et la vidéo.

Ceux-ci servent de rampe de lancement à mes opérations de communication.

Je publie du nouveau contenu régulièrement pour ne pas me faire oublier ou disparaître dans le flux d’informations !

Étant aussi graphiste à mes heures, je n’ai pas de mal à créer mes propres flyers et cartes de visite, que je peux ensuite distribuer lorsque les occasions se présentent.

Pourquoi avez-vous rejoint la plateforme RéZOé ?

Quand j’ai entendu parler de RéZOé, ma première réaction a été de me dire « wahou, un réseau social dédié aux femmes entrepreneures ! ».

Je m’y suis inscrite le soir même et ai commencé presque instantanément à développer des contacts avec d’autres utilisatrices, via le site super intuitif et riche de contenu.

De plus, j’ai pu rapidement échanger avec Sabrina Boucherit, fondatrice de RéZOé, qui de par son implication et son dynamisme, rassure quant au sérieux de cette plateforme.

J’espère que cela me mènera à des projets de photographie pour mettre en œuvre mes compétences et faire prospérer mon entreprise « Endy Photographie ».

Contacter Elodie 

Envoyer un commentaire